SONOPROBE

High Intensity Contact Ultrasound Interstitial Probe

Les pathologies concernées par le SonoProbe

Compte-tenu de la spécialité neurochirurgicale du Pr. Carpentier, la sonde SonoProbe a été conçue pour réaliser de véritables actes chirurgicaux sur des pathologies cérébrales : tumeurs, lésions épileptogènes, métastases résistantes à la radiochirurgie, méningiomes… dont l’incidence annuelle en Europe et aux Etats-Unis dépasse les 400.000 patients.

De part sa conception, la sonde SonoProbe peut être adaptée pour le traitement de pathologies sur d’autres organes. Elle présente potentiellement un intérêt fort pour les traitements sur les organes en mouvement ou les organes cachés par des structures osseuses (foie, poumon…)

Ci-dessous sont décrites les deux principales étapes du traitement d’une tumeur cérébrale.

Le traitement SonoProbe

La première étape est de nature diagnostique. Elle débute par l’insertion sous anesthésie locale et par stéréotaxie de la sonde au sein même de la tumeur. Une biopsie est réalisée afin de connaitre le diagnostic histologique précis de la tumeur. Dans la foulée, toujours sous anesthésie locale, le traitement peut alors avoir lieu.

 

 

 

La deuxième étape est de nature thérapeutique. Elle se passe dans l’IRM. Après vérification par IRM du positionnement exact de la sonde par rapport à la tumeur, une planification du traitement est réalisée. Le traitement peut alors démarrer, avec une surveillance continue par des images IRM acquises en temps réel. Le traitement par lui-même dure entre 5 et 15 minutes. En fin de procédure, le patient est sorti de l’IRM, la sonde retirée et le patient peut quitter l’hôpital le soir même.

111

 

  • unnamed-2
    unnamed-3

     
  • Actualité CarThera

    06.01.2021
    Décembre 2020 : CarThera démarre un essai de phase I/II en collaboration avec la Northwestern University

    CarThera annonce aujourd’hui le lancement d’un nouvel essai clinique de phase I/II (NCT04528680) en collaboration avec la Northwestern University de Chicago (Etats-Unis). L’essai recrutera jusqu’à 39 patients atteints de glioblastome (GBM) récurrent pour tester le dispositif SonoCloud-9 en combinaison avec de l’Abraxane® – une formulation de paclitaxel lié à de l’albumine. Le premier patient de cet essai a été traité et le recrutement des suivants est en cours. L’objectif de l’essai consiste à déterminer la dose d’Abraxane qui peut être utilisée en toute sécurité en combinaison avec le SonoCloud-9 chez des patients atteints de GBM récurrent (phase I), puis d’élargir l’essai autour de la dose choisie afin d’évaluer les premiers résultats d’efficacité (phase II).

    06.01.2021
    Septembre 2020 : CarThera reçoit 2 M€ de subventions et 10,5 M€ en fonds propres du Conseil Européen de l’Innovation

    CarThera annonce avoir été sélectionnée par le programme d’accélérateur pilote de l’EIC (Conseil Européen de l’Innovation). La société recevra une subvention de 2 millions d’euros et 10,5 millions d’euros en fonds propres pour le développement de son projet DOMEUS ciblant le traitement des patients atteints de glioblastome (GBM). L’entreprise bénéficiera également d’un coaching commercial et d’un mentorat pour accompagner sa croissance. Avec le projet DOMEUS, CarThera sera en mesure de développer ses processus internes et son organisation pour faire bénéficier de sa technologie à un nombre croissant de patients dans le monde.

    09.06.2020
    Juin 2020: CarThera annonce le recrutement d’un premier patient dans un nouvel essai clinique sur la technologie SonoCloud dans le mélanome

    CarThera annonce le recrutement d’un premier patient traité dans le cadre d’un essai clinique évaluant l’innocuité de sa technologie SonoCloud® en combinaison avec des anticorps anti PD-1 et anti-CTLA4 pour le traitement des métastases cérébrales du mélanome (NCT04021420). Dans cet essai clinique, le Nivolumab® et l’Ipilimumab® sont administrés chez des patients avant l’ouverture de la BHE par SonoCloud. L’ouverture de la BHE devrait augmenter la pénétration des anticorps dans le cerveau et, en activant le système immunitaire localement, permettre de contrôler les atteintes cérébrales de la même façon que les tumeurs périphériques.