SONOPROBE

High Intensity Contact Ultrasound Interstitial Probe

Les pathologies concernées par le SonoProbe

Compte-tenu de la spécialité neurochirurgicale du Pr. Carpentier, la sonde SonoProbe a été conçue pour réaliser de véritables actes chirurgicaux sur des pathologies cérébrales : tumeurs, lésions épileptogènes, métastases résistantes à la radiochirurgie, méningiomes… dont l’incidence annuelle en Europe et aux Etats-Unis dépasse les 400.000 patients.

De part sa conception, la sonde SonoProbe peut être adaptée pour le traitement de pathologies sur d’autres organes. Elle présente potentiellement un intérêt fort pour les traitements sur les organes en mouvement ou les organes cachés par des structures osseuses (foie, poumon…)

Ci-dessous sont décrites les deux principales étapes du traitement d’une tumeur cérébrale.

Le traitement SonoProbe

La première étape est de nature diagnostique. Elle débute par l’insertion sous anesthésie locale et par stéréotaxie de la sonde au sein même de la tumeur. Une biopsie est réalisée afin de connaitre le diagnostic histologique précis de la tumeur. Dans la foulée, toujours sous anesthésie locale, le traitement peut alors avoir lieu.

 

 

 

La deuxième étape est de nature thérapeutique. Elle se passe dans l’IRM. Après vérification par IRM du positionnement exact de la sonde par rapport à la tumeur, une planification du traitement est réalisée. Le traitement peut alors démarrer, avec une surveillance continue par des images IRM acquises en temps réel. Le traitement par lui-même dure entre 5 et 15 minutes. En fin de procédure, le patient est sorti de l’IRM, la sonde retirée et le patient peut quitter l’hôpital le soir même.

111

 

  • unnamed-2
    unnamed-3

     
  • Actualité CarThera

    25.06.2019
    Juin 2019: CarThera nomme Pascal Girin au poste de président de son conseil d’administration

    Pascal Girin mettra sa grande expérience de l’industrie des technologies médicales et des sciences de la vie au service du développement de CarThera. Pascal évolue depuis de nombreuses années dans le secteur des sciences de la vie et des technologies médicales. Il est actuellement à la tête de Balt, un des leaders du traitement des maladies neurovasculaires. Avant cela, il a occupé de nombreux postes de direction au sein d’entreprises médicales de premier plan, dont Wright Medical, Keystone Dental (une société Warburg Pincus), EV3, Baxter et Ohmeda. Avec ce poste de président du conseil d’administration de CarThera, Pascal Girin pourra apporter de précieux conseils stratégiques à la société et l’accompagner dans son développement.

    25.06.2019
    Mars 2019: CarThera publie les résultats complets de son essai clinique de phase I/IIa utilisant l’implant ultrasonore SonoCloud-1

    Les résultats finaux de l’essai clinique de phase I/IIa (NCT02253212) sur l’ouverture de la Barrière Hémato-Encéphalique (BHE) par ultrasons pour améliorer l’efficacité de la chimiothérapie par carboplatine chez des patients en récurrence de glioblastome ont été publiés dans la revue Clinical Cancer Research de l’AACR. Les résultats de l’étude montrent un bon profil de sécurité et des signes d’efficacité encourageants. Ces résultats sont basés sur 65 séances de « sonication » avec des niveaux de pression d’ultrasons croissants. Les patients atteints de glioblastome récurrent traités avec des niveaux de pression optimaux et ayant bénéficié d’une ouverture de la BHE détectée par IRM (11 patients) ont présenté une survie sans progression médiane de 4,11 mois et une survie globale médiane de 12,94 mois. En comparaison, les patients atteints de glioblastome récurrent sans ouverture de la BHE (8 patients) ont présenté respectivement une survie médiane de 2,73 mois et 8,64 mois.

    13.12.2018
    CarThera clôture un tour de financement de série B de 9M€

    9M€ ont été levés avec trois investisseurs institutionnels, Panakès Partners, Sham Innovation Santé (conseillé par Turenne Capital) et Supernova Invest via son fonds Supernova 2, ainsi que le Groupe Arnault et des investisseurs historiques. Les fonds serviront à poursuivre le développement de la technologie SonoCloud et à développer le portefeuille clinique de la société. Une étude multicentrique a déjà été lancée en France et aux États-Unis pour évaluer le dispositif SonoCloud-9, une nouvelle génération d’implant avec neuf émetteurs ultrasonores, chez des patients atteints de glioblastome récurrent. La société mène également une étude clinique avec le dispositif SonoCloud-1 chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et une autre est prévue pour des patients atteints de métastases cérébrales.